Louer un gifbooth
Pic

D'où vient le nom Studio Josepho

Anatol Marco Josepho, né en 1894 en Sibérie a toujours été un mordu de photographie. Il apprend le métier à Berlin, Budapest, Shanghai et part en 1921 à la conquête de l’Amérique. C’est à New York qu’il développe quelques années plus tard sa grande invention : le premier photomaton voit le jour et le succès est immédiat.
 

Imaginez-vous les EU dans les années 20. La guerre est finie, l’économie part en flèche. Le cinéma hollywoodien entre dans l’âge d’or, les clubs de jazz sont en plein essor et les rues de New York sont en constante effervescence. C’est dans cette grande ville que le jeune ambitieux pose bagage.

Photographe de talent, il n’a que 15 ans quand il quitte la Sibérie natale pour apprendre le métier à Berlin. Il n’en a que 19 quand il ouvre son premier studio de photographie à Budapest. Mais Anatol est un visionnaire et il ne s’arrête pas là. Il a une invention en tête et c’est l’Amérique, terre de tous les possibles, qui l’aidera à la mettre sur pieds.

Il dépose le brevet et ouvre en 1925 son Photomaton Studio sur Broad Way près de Times Square. Le succès est immédiat. Les gens font la queue des heures pour imprimer leurs « Huit poses en huit minutes pour 25 cents » dans la cabine photographique. Photomaton devient alors un nom générique qui traverse les océans.

90 ans se sont écoulés depuis. Des bornes numériques ont vu le jour, plus légères, déplaçables et de meilleure qualité. La location de bornes photos avec impression est maintenant possible, au grand bonheur de l’événementiel. Mais les photomatons sont toujours là et impriment comme au bon vieux temps des selfies en vignettes, immortalisant un instant de rire, un baiser d’amoureux. Il faut l’avouer, Anatol a eu du flair et le Studio Josepho a tenu à lui rendre hommage.


Tags: Josepho Photomaton

Vous souhaitez travailler avec nous ?

Nous contacter